archives pour le mot-clef ‘Lithang’

  Un moine condamné à 3 ans de prison pour avoir défié la campagne d’éducation patriotique

D’après le Tibetan Centre for Human Rights and Democracy (TCHRD), un moine tibétain a été condamné à 3 ans de prison début juillet (2009) pour avoir voulu résister à la campagne de (ré) éducation patriotique du gouvernement chinois il y a 2 ans.

[…]

 

Le tribunal du peuple du district de Kardze a condamné Jamyang Tenzin, 35 ans, du monastère Yonru Geyden Rabgayling à Lithang, pour avoir défié la campagne “d’Éducation Patriotique” en 2007.
Citant une source, le TCHRD explique que Jamyang a été arrêté le 3 octobre 2007 pour s’être opposé à ce qu’une « équipe de travail » mène une campagne “d’Éducation Patriotique” dans son monastère dépendant de celui de Lithang.

 

Le TCHRD se préoccupe également du fait que le gouvernement chinois ait “violé la constitution et les lois internationales” en gardant en prison le moine pendant plus de 21 mois avant le procès. Le TCHRD émet aussi des doutes sur le respect du processus légal et si Jamyang a pu bénéficier d’une aide juridique. Avant le procès début juillet, sa famille ne savait absolument pas où il se trouvait.

 

Le TCHRD s’oppose à la condamnation de Jamyang Tenzin dont le droit d’expression n’enfreint pas la constitution.

 

Une campagne massive “d’Éducation Patriotique” a été lancée dans les institutions monastiques du district de Lithang à la suite des manifestations anti-Chine initiées par Ronggye A’drak lors de la fête annuelle du cheval à Lithang le premier août 2007.

 

Pendant une visite d’une “équipe de travail” au monastère de Yonru Geyden Rabgayling le 3 octobre 2007, Jamyang Tenzin a refusé de collaborer et a exprimé son soutien à Ronggye A’drak. Il a même clamé des slogans souhaitant une longue vie au Dalaï-lama avant d’être arrêté par la police.

 

Jamyang Tenzin, est né dans le village de Youru Sakhor dans le district de Lithang. Il a visité l’Inde en 1995 et étudié au monastère de Gaden Jangtse dans l’Inde du sud avant son retour au Tibet en 2004. Alors qu’il revenait au Tibet, il a été détenu à la frontière Népalo-Tibétaine et encore détenu plus tard pendant 3 mois.
source : Phayul

 

  Un manifestant solitaire arrêté à Lithang

Selon un rapport de Radio Free Asia, un Tibétain dénommé Lobsang Wangchuk, a été sévèrement battu avant d’être arrêté le 10 mars à Lithang. Un moine du monastère de Sera dans le sud de l’Inde a déclaré à Radio Free Asia que Lobsang s’est lancé seul dans une manifestation appelant à “Une longue vie pour Sa Sainteté le Dalaï-lama” et “Indépendance pour le  Tibet”, avant d’être arrêté par les autorités chinoises.

[…]

Ce contestataire solitaire a immédiatement été attrapé par les forces de sécurité pour être ensuite frappé sans pitié.

La Chine renforce son emprise sur les régions Tibétaines avec en particulier une présence militaire accrue dans les zones régulièrement contestataires. Le district de Lithang compte à lui seul 25 000 soldats en poste, toujours selon cette même source.

source : Phayul