archives pour le mot-clef ‘Machu’

  Le leader de la manifestation étudiante à Machu condamné à 2 ans de prison

Un leader étudiant tibétain arrêté en mars pour avoir mené une manifestation contre le gouvernement chinois lors du second anniversaire de l’insurrection de 2008 au Tibet a été condamné à 2 ans d’emprisonnement.

[…]


D’après Dolkar Kyap, natif de Machu et vivant à Dharamsala, Thupten Nyima est accusé d’avoir initié une manifestation de 30 étudiants de l’école secondaire de la nationalité tibétaine de Machu (dans l’Amdo). Plus de 500 autres Tibétains ont plus tard rejoint la manifestation étudiante le 14 mars de cette année. Les manifestants réclamaient l’indépendance du Tibet et protestaient contre le manque de liberté. Au moins 40 personnes ont été arrêtées à la suite de cette manifestation.

Thupten a été jugé par la cour intermédiaire de la préfecture de Kanlho mais on ne sait pas où il est détenu.

Des étudiants de la même école ont protesté une seconde fois le 3 avril 2010 contre le limogeage de leur proviseur et de deux de ses assistants tibétains par les autorités chinoises.

Kyabchen Dedrol, le proviseur, et ses deux assistants, Do Re et Choekyong Tseten, ont été démis de leurs fonctions suite à la première manifestation pro-indépendance du 14 mars.

Deux étudiants ont également été expulsés de l’école suite à leur critique de la campagne de rééducation patriotique menée par le gouvernement chinois.

Defacto : Kyabchen Dedrol, le proviseur de l’école, est une des figures les plus importantes de la nouvelle vague de poètes tibétains. Il collaborait également à Chodme (la lampe à beurre), un site internet dédié à la littérature tibétaine fondé par Kunchok Tsephel qui lui a été arrêté le 26 février 2009 pour être ensuite condamné à 15 ans de prison.

source : Phayul

 

  Altercation entre Tibétains et soldats chinois à Machu

La radio Voice of Tibet signale des heurts entre Tibétains et forces de sécurité chinoises dans le district de Machu le 9 avril.

[…]

L’incident s’est produit le jour d’une danse rituelle monastique se tenant chaque année le quinzième jour du troisième mois lunaire tibétain (Horda sumpai gharcham) au monastère de Serma a expliqué Kyap Dolma de l’institut de Norbulingka (Inde) à Voice of Tibet.

Le rituel attire toujours un grand nombre de Tibétains des villages et des monastères de la région. Les autorités locales ont préconisé de renforcer la présence militaire pour cette journée. Mais les dirigeants tibétains et des moines de rang supérieur s’y sont opposés en donnant l’assurance que l’événement se déroulerait tranquillement sans le moindre problème.

Mais jeudi, les forces de sécurité chinoises ont harcelé les Tibétains sur le marché et mis à sac la salle de billard où ils avaient trouvé une peau de renard. Les forces de sécurité ont ensuite battu le propriétaire de la peau ainsi que ses deux compagnons qui prenaient sa défense.

La nouvelle comme quoi les forces de sécurité chinoises ont frappé des Tibétains s’est instantanément propagée dans la localité engendrant une foule en colère qui s’est heurtée à environ 100 soldats chinois.

Les soldats chinois étaient armés de matraques tandis que les Tibétains ripostaient en lançant des pierres. Plusieurs personnes des deux côtés ont été blessées dans la bagarre. Aucune arrestation n’a été signalée.

source : Phayul