Le village de Xi Jinping

À Liangjiahe, un petit village du centre de la Chine, les visiteurs peuvent visiter les sites qui ont formé Xi Jinping. Voici l’humble demeure où, il y a presque cinquante ans, le futur président à vie dormait aux côtés de ses collègues fonctionnaires du Parti communiste ; il y a le puits qu’il a aidé à creuser. Lorsqu’une équipe de CNN a fait un reportage sur le village de Xi, elle a été suivie partout : c’est un endroit pour rendre hommage, pas pour sourire ou critiquer.

[…]

À Liangjiahe, un petit village du centre de la Chine, les visiteurs peuvent visiter les sites qui ont formé Xi Jinping. Voici l’humble demeure où, il y a presque cinquante ans, le futur président à vie dormait aux côtés de ses collègues fonctionnaires du Parti communiste ; il y a le puits qu’il a aidé à creuser. Lorsqu’une équipe de CNN a fait un reportage sur le village de Xi, elle a été suivie partout : c’est un endroit pour rendre hommage, pas pour sourire ou critiquer.

 

  Urgence séisme au Népal

thameteng3

Plusieurs moyens d’aider ce pays sinistré.

[…]

thameteng3

Plusieurs moyens d’aider ce pays sinistré.

 

  Tiananmen : 25 ans

tiananmen8

25 ans après les événements tragiques, la chine est toujours dans le déni.

[…]

tiananmen8

25 ans après les événements tragiques, la chine est toujours dans le déni.

 

  Festival Jean Rouch et cinéma tibétain

Le Festival International de Documentaire Jean Rouch consacre 3 jours au cinéma tibétain du 26 au 29 novembre à l’INALCO, nouvel auditorium, 65, rue des Grands Moulins, (métro Bibliothèque François Mitterrand), Paris 13.

L’entrée est gratuite.
Programme complet du festival sur :
Image extraite de « Yartsa » de Chenaktsang Dorje Tsering

[…]

Le Festival International de Documentaire Jean Rouch consacre 3 jours au cinéma tibétain du 26 au 29 novembre à l’INALCO, nouvel auditorium, 65, rue des Grands Moulins, (métro Bibliothèque François Mitterrand), Paris 13.

L’entrée est gratuite.
Programme complet du festival sur :
Image extraite de « Yartsa » de Chenaktsang Dorje Tsering

 

  Kunchok Tsephel

Kunchok Tsephel, 39 ans a été condamné à 15 ans de prison en 2009. Il avait été arrêté le 26 février 2009. Son crime : il aurait divulgué des secrets d’état sur son site internet (comprendre qu’en fait il a dû parler des événements de mars 2008). Kunchok Tsephel est le fondateur de Chodme (la lampe à beurre), un site dédié à la littérature tibétaine. J’ai rencontré il y a quelques années Kunchok en Amdo. C’est quelqu’un d’une gentillesse extrême dont le seul but est de défendre la culture tibétaine, notamment en offrant une plateforme d’expression aux poètes actuels. Au moment où je l’ai vu, il se désespérait de voir son site être régulièrement fermé par les autorités chinoises, soit sans un mot d’explication soit sous prétexte de problèmes techniques. Mais jamais il n’a renoncé à l’idée de promouvoir une culture tibétaine contemporaine.

Aujourd’hui, PEN America lance une campagne de mobilisation à son sujet.


[…]

Kunchok Tsephel, 39 ans a été condamné à 15 ans de prison en 2009. Il avait été arrêté le 26 février 2009. Son crime : il aurait divulgué des secrets d’état sur son site internet (comprendre qu’en fait il a dû parler des événements de mars 2008). Kunchok Tsephel est le fondateur de Chodme (la lampe à beurre), un site dédié à la littérature tibétaine. J’ai rencontré il y a quelques années Kunchok en Amdo. C’est quelqu’un d’une gentillesse extrême dont le seul but est de défendre la culture tibétaine, notamment en offrant une plateforme d’expression aux poètes actuels. Au moment où je l’ai vu, il se désespérait de voir son site être régulièrement fermé par les autorités chinoises, soit sans un mot d’explication soit sous prétexte de problèmes techniques. Mais jamais il n’a renoncé à l’idée de promouvoir une culture tibétaine contemporaine.

Aujourd’hui, PEN America lance une campagne de mobilisation à son sujet.


 

  Immolation de deux moines à Lhassa

dharma-jokhang

La roue du Dharma sur le toit du Jokhang

Deux jeunes moines tibétains se sont immolés par le feu dimanche 27 mai à Lhassa. Ce sont les premières immolations signalées dans la capitale de la Région « Autonome » du Tibet ».

[…]

dharma-jokhang

La roue du Dharma sur le toit du Jokhang

Deux jeunes moines tibétains se sont immolés par le feu dimanche 27 mai à Lhassa. Ce sont les premières immolations signalées dans la capitale de la Région « Autonome » du Tibet ».

 

  Le Tibet brûle

autel-rongwoUn autel au monastère Rongwo à Rebkong avec des photos du Dalaï-lama


Sous de grands portaits souriants du dalaï-lama suspendus aux murs, un autel improvisé occupe tout le fond de la véranda. La foule compacte qui s’entasse dans l’espace exigu observe un silence impressionnant.

[…]

autel-rongwoUn autel au monastère Rongwo à Rebkong avec des photos du Dalaï-lama


Sous de grands portaits souriants du dalaï-lama suspendus aux murs, un autel improvisé occupe tout le fond de la véranda. La foule compacte qui s’entasse dans l’espace exigu observe un silence impressionnant.

 

  « Lorsque 2 000 Tibétains se seront immolés… »

Rebkong vue du toit de son monastère

Rebkong vue du toit de son monastère


Le 17 mars, un berger de Tongren (Rebkong en tibétain), père de 4 enfants, s’est immolé. C’est le 29e suicide par le feu en un an. Rencontre avec ceux qui bravent la répression chinoise et se sacrifient pour un Tibet libre.

[…]

Rebkong vue du toit de son monastère

Rebkong vue du toit de son monastère


Le 17 mars, un berger de Tongren (Rebkong en tibétain), père de 4 enfants, s’est immolé. C’est le 29e suicide par le feu en un an. Rencontre avec ceux qui bravent la répression chinoise et se sacrifient pour un Tibet libre.

 

  Pour l’anniversaire du soulèvement de Lhassa, la crise atteint un nouveau paroxysme au Tibet

Désigné comme le Jour du soulèvement national (National Uprising Day) à Dharamsala, dans le nord de l’Inde, où siège le gouvernement tibétain en exil, le 10 mars a chaque année un écho très fort parmi les 6 millions de Tibétains de la Région autonome tibétaine (sous contrôle chinois) et des zones tibétaines des quatre provinces chinoises qui la bordent.

[…]

Désigné comme le Jour du soulèvement national (National Uprising Day) à Dharamsala, dans le nord de l’Inde, où siège le gouvernement tibétain en exil, le 10 mars a chaque année un écho très fort parmi les 6 millions de Tibétains de la Région autonome tibétaine (sous contrôle chinois) et des zones tibétaines des quatre provinces chinoises qui la bordent.

 

  Ne pas oublier Tiananmen

tiananmen

[…]

tiananmen